wowslider.com
   
 CARRÉ    RONDELET
Théâtre Associatif Contemporain
 
tels: 04 67 54 94 19. ou   06 67 97 67 32  


Accueil ARCHIVES
 SAISON 2017-2018
ARCHIVES
 Dépliant 2017-2018
Programme
Recapitulatif -Dépliant 2018-2019

La Presse
en parle

Informations
pratiques
Tarifs
LA COMPAGNIE
DU VISAGE
Nos créations
ACTUALITÉS
SAISON 2018 - 2019
-------------------------------------------------------------------------------
 QUELQUES SOUVENIRS DE LA SOIREE DE LANCEMENT DE SAISON 2018-2019

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


SEPTEMBRE 2018
Vendredi 14 Septembre à 20h.30
Samedi 
15 Septembre à 20h.30
Dimanche 16 Septembre à 17h.30
"24 h. de la vie
d'une femme sensible"

de et avec EVA BYELE



« J’avais besoin de vivre mais je ne le savais pas encore. »

Dans les années 1920, près de Paris, une femme mariée se désespère dans
sa maison bourgeoise lorsqu’elle rencontre un homme, artiste, comme elle…
De cette passion éphémère naîtront 24 lettres écrites en 24 heures
pour pallier le silence et l’absence de son amant.


L’écriture, d’abord obsédante, se révélera au fil des heures et des pages,
telle une catharsis, enivrante, sensuelle,
 libérée, jusqu’à faire éclore une prise de conscience.

 

La quête de l’autre ne deviendrait-elle pas alors quête de soi ?
L’écriture ne serait-elle pas la clé de l’émancipation ?

 
Ce seule en scène est un hommage à
la grande poétesse et dramaturge du XIXe siècle Constance de Salm
à qui l’on doit le magnifique roman épistolaire 24 heures d’une femme sensible de 1824 qui inspira Stefan Zweig et son fameux 24 heures de la vie d’une femme.

SEPTEMBRE 2018
Vendredi 21 Septembre à 20h.30
Samedi
22 Septembre à 20h.30
Dimanche 23 Septembre à 17h.30
"LA OU LES JOURS SONT AUSSI LONGS QUE LES NUITS"
°°°°°


"9.413 – là où les jours ne sont plus
aussi longs que les nuits
"

 C'est l'histoire d’une jeune équatorienne qui débarque à Montpellier
et découvre les us et coutumes des français.
 9,413  c’est la distance qui sépare Quito de Montpellier.

Un spectacle cocasse, créé,
écrit et joué par : 5 élèves de l’école de :

la Compagnie Maritime

et mise en scène par

Camille Lemarchand
Assistant :
Léonard Vicari


Argument : 9.413 - Là où les jours ne sont plus aussi longs que les nuits - est une création.
La pièce raconte l’histoire d’une fille équatorienne qui vient s’installer en France. Nous la suivons au cours du processus d’adaptation qu’elle doit traverser pour trouver un équilibre entre deux cultures.

Elle commence son aventure remplie d’illusions. Mais de découverte en découverte, de mélancolies en fous-rires, questionnements et étonnements l’amènent petit à petit à une transformation

Le spectateur l’accompagne dans les nouvelles amitiés qu’elle construit jour après jour, les histoires d’amour, les traversées en forêt, les soirées en boîtes de nuit ou sur les toits de la ville, ou assise,
autour d’un feu…ensemble...
personnelle profonde.
Indépendamment de leur origine, tous les jeunes qu’elle croise, cherchent, comme elle, leur place dans la société française et dans le monde.
Le spectacle est un spectacle principalement visuel.


Théâtre du Mouvement, il se caractérise par
l’usage du langage corporel comme base de la narration.

Théatre Musical en live
Mélange avec les arts visuels. (Projection de vidéos et d’images)


Équipe artistique et technique :
 Metteuse en scène : Camille Lemarchand
avec Léonard Vicari (assistant)

comédiens: Clémence Louette, Alegria Chiriboga Giacometti, Aurélien Muguet, Pierre-Arnaud Chinier Riboulon, Léo Curci.

SEPTEMBRE 2018

  • SEPTEMBRE 2018
  • 1ère rencontre "d'impro"

    JEUDI 27 Septembre à 20h.30

    "laissez parler les petits papiers"
    de et par la COMPAGNIE MOUSTACHE


    Spectacle d'improvisation



    Laissez parler les petits papiers

    c'est un spectacle d'improvisation :
    Dans une atmosphère de petite guinguette, quatre comédiens évoluent et improvisent autour d’une “carriole”, seul élément de décor et source de lumière et de son.

    Le public mène la barque avant le début du spectacle en notant sur des petits papiers les thématiques à partir desquelles les comédiens devront improviser.
    Au cours de la représentation, des contraintes pourront être imposées aux acteurs et serviront de guide à leurs improvisations.
    La mise en scène et les ambiances seront créées sur scène par les improvisateurs eux-même au cours du spectacle à partir de l’installation de la “carriole” et en fonction du ton de la saynète.

    - Vous entrez dans la salle
    - On vous donne un papier
    - Vous n’avez pas de stylo
    - Vous en cherchez un
    - Vous écrivez un sujet sur le papier
    - Vous barrez
    - Vous recommencez
    - Quelqu’un passe ramasser tout ça
    - Le spectacle commence (enfin)
    - Les comédiens entrent sur scène
    - Vous applaudissez
    - Ils improvisent des saynètes de quelques minutes
    - Vous applaudissez encore
    - Vous riez aussi
    - Parfois, sur scène un comédien s’improvise à la musique et à la lumière
    - Vous applaudissez encore
    - Vous riez toujours
    - D’autres fois, ils improvisent avec des contraintes
    - C’est bizarre mais vous applaudissez
    - C’est bizarre mais vous riez
    - Puis votre sujet est tiré au sort
    - Vous avez honte mais vous êtes content
    - A un moment quelqu’un annonce que c’est la fin
    - Vous applaudissez
    - Vous applaudissez
    - Vous avez mal aux mains
    - Vous applaudissez quand même
    - Vous avez trop mal aux mains
    - Vous partez
    - En rentrant chez vous, vous riez... Encore





    Distribution
    Avec Marine Monteiro, Philippe Hassler,
    Stephane Sobecki, Frédéric Revellat
    et invités



    SEPTEMBRE 2018

    Samedi 29 Septembre à 20h.30
    Dimanche 30 Septembre à 17h.30
    " les Textuelles "

    (littérature-Philosophie-Poésie)

    n°1
    PREMIERE RENCONTRE

    ( Plusieurs rendez-vous sur la saison seront proposés )




    Olivier Morin
    Avner Camus Perez

    autour du livre


    "Le LAMBEAU"
    de Philippe LANÇON

    Mises en voix
    .............
    Vociférations théatralisées,
    musicalisées
    et echangées




    Revenu d'entre les morts après le massacre de Charlie hebdo, le journaliste Philippe Lançon raconte sa douleur et sa métamorphose sans esprit de vengeance...Émotion et écriture au plus près du cœur de l’événement...

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Plusieurs rendez-vous "textuelles" seront proposés sur la saison.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    R
    ENCONTRE TEXTUELLE N°1
    OLIVIER MORIN ET 
    AVNER CAMUS PEREZ
    AUTOUR DU TEXTE   " LE LAMBEAU" de Philippe LANÇON


       




    Artistes : Olivier Morin, Avner Camus Perez, Emmanuel Valeur (piano)






    OCTOBRE 2018
    Vendredi 5 octobre à 20h.30
    Samedi 6 octobre à 20h.30
    Dimanche 7 octobre à 17h.30

    "LETTRE D'UNE INCONNUE"
    de Stefan ZWEIG

    Dans une longue lettre testamentaire adressée à l'être aimé, une femme retrace sa bouleversante histoire, elle s'est consumée toute sa vie pour un homme qui ne l'a jamais reconnue. Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l'ombre, n'attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie.


     
    Stefan Zweig peint ici l'amour sous sa forme la plus absolue et la plus terrible. L'auteur évoque les tourments d'une jeune femme prise de passion pour un voisin fortuné depuis l'âge de ses treize ans. Puis, la jeune fille devient femme
    et son amour croît avec elle.
    Elle n'aura de cesse de cultiver une passion dévastatrice. Dans une longue lettre testamentaire adressée à cet homme, elle crève l'abcès et dévoile son amour fou, resté secret jusqu'à présent.
    Sous forme de confession profondément touchante, cet écrit met en exergue la douleur de cette amoureuse absolue. Il ne lui reste presque rien de cet amour à sens unique : n enfant mort, une vie de souvenirs douloureux et de chimères, une beauté qui se fane...


    Elle n'est plus
    femme mais amoureuse anonyme qui a tout concédé à cette passion
    et finira par lui sacrifier le peu qu'il
    lui reste...


    A travers ce personnage meurtri, l'auteur évoque ce sentiment sous sa forme la plus entière et la plus authentique. le premier amour, les premiers émois à l'âge où le cœur s'interroge et où le corps espère s'abandonner. le premier amour qui pousse à accomplir des folies, rend mélancolique et heureux, nonchalant et passionné. Le premier amour...Celui que l'on n'oublie jamais. 

    Par la Compagnie Rêve d'un soir 
     Avec Caroline Vidal,
    accompagnée au piano par Guillaume Garonne.
    Mise en scène et création lumière : Céline Patrizio Création Musicale : Guillaume Garonne
    OCTOBRE 2018
    Vendredi 12 octobre à 18h.
    Samedi 13 octobre à 18h.
    Dimanche 14 octobre à 16h.

    "UNE FENÊTRE"

    de EDWARD BOND

    par La compagnie qui pousse


    Une Fenêtre raconte le sort tragique d une mère et son fils :
    après avoir lu dans le journal l effroyable histoire d une femme
    qui aveugle son enfant pour le rendre dépendant d'elle, Liz, enceinte,
    tombe en dépression et sa vie tourne au drame.




    Liz et Richard, un jeune couple en galère, ne s'entendent plus. Liz est perturbée et se laisse submerger par la violence de la société.

    Richard ne trouve pas de travail et passe son temps à traîner avec ses potes. Comme d'habitude, une dispute éclate. Mais cette fois-ci, Liz est enceinte et la réaction de Richard face à cette nouvelle déterminera non seulement leur avenir, mais aussi celui de l'enfant à naître... Dan.

    Metteur en scène : 
    Clément Bougneux


    Comédiens:

    Aurélie Lillo,
    Luc Franquine
    et
    Kévin Chevy


    Durée : 1h

    Compagnie Qui Pousse    
    °°°°°°°


    OCTOBRE 2018
    Vendredi 12 octobre à 20 h.30
    Samedi 13 octobre à 20h.30
    Dimanche 14 octobre à 18h.
    "LE GANG DES PASTICHES"
    d'Olivier MORIN
    avec
    Olivier MORIN
    (texte-interprétation-chant)

    et Emmanuel VALEUR
    (au piano)


    " LE GANG DES PASTICHES"
    spectacle musical

    OLIVIER MORIN trafiquant de mots présente son dernier spectacle "LE GANG DES PASTICHES (détournements majeurs)"
    On ne sait plus qui du texte original ou de son pastiche, les deux sonnent de la même musique et pourtant, dans le pastiche, l'histoire racontée est toute autre...


    Les grands textes de la poésie française détournés.
    Sacrilège? Non, hommage !
    La poésie, une histoire d'oreille.

    On dit qu’Olivier MORIN écrit avec l'oreille.
    Il est l'auteur d'une vingtaine de recueils de textes, lauréat du concours Radio France de la micro-nouvelle 2016 et finaliste du Prix Hemingway 2017
    Il dit, il chante et nous emporte.
    On rit, on tremble parfois.
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    Emmanuel VALEUR, compositeur et pianiste de renom trafique les sons et les musiques, il donne aussi de la voix. Arrangeur pour de nombreuses formations musicales et théâtrales, il est aussi accordéoniste. Il vient de la musique classique et a fait ses classes au conservatoire.


    Parfois les deux compères sont à l'unisson.

    Aragon: "Est-ce ainsi que les ormes vivent ?"
    Baudelaire: "Spleen à Sète"
    Ferré: "Avec l'étang", "Sexe extra"
    Brassens: "Le colin d'abord"
    Brel: "Dans les peurs de Madame"
    Gainsbourg, "Le tronçonneur de lits las"
    Rimbaud: "Les brutaux ivres
    Barbara: "Le seigle noir"
    Vian: "Le percepteur"
    Villon: La ballade des vendus"
    Rutebeuf: "Que sont mes emails devenus
    Hugo: "Je vouvoie ton corps"


    Ils sont tous là, enfin presque !

    OCTOBRE 2018

    Spectacle jeune public

    vacances scolaires

    Samedi 27 octobre à 11h.
    Dimanche 
    28 octobre à 11h.
    Lundi 29 octobre à 11h.
    Mardi 30 octobre à 11h.
    Mercredi  31 octobre à 11h.
    Jeudi  1 novembre à 11h.
    Vendredi 2 novembre à 11h.
    Samedi 3 novembre à 11h.
    Dimanche 4 novembre à 11h.

    "LALI LES ETOILES"

    • Rien ne va plus, les étoiles ont cessé de briller ! 
    • On dit que la petite Lali veut grandir ! 
    • Fini les tabourets pour attraper les objets sur l'étagère, 
    • ça suffit d'obéir sans cesse aux grandes personnes ! 
    • On dit aussi qu'il existe un soleil fainéant, 
    • une comète capricieuse et une fleur pour chaque 
    • étoile dans l'univers.
    •  
    • Deux histoires qui n'auraient jamais dû se croiser... 
    • Et pourtant le soleil a besoin d'aide. 
    • Depuis quelques temps les étoiles ne brillent 
    • plus dans le ciel. 
    • Quelqu'un n'arrose plus leurs fleurs. 
    • Qui ? Pourquoi ?
    • °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    • L'univers n'a jamais autant été en danger ! 
    • Mais l'arrivée de Lali dans les étoiles va tout bouleverser... Serait-ce enfin le moment pour 
    • la petite fille de grandir ?

    OCTOBRE 2018


    Spectacle jeune public

    vacances scolaires

    1ère semaine:

    Lundi 22 octobre à 15h.30 - Mardi 23 octobre à 15h.30 - Mercredi 24 octobre à 15h.30 -
    Jeudi 25 octobre à 15h.30 - Vendredi 26 octobre à 15h.30 -
    Samedi 27 octobre à 15h.30 - Dimanche 
    28 octobre à 15h.30 -
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°
    2ème semaine:

    Lundi 29 octobre à 15h.30 - Mardi 30 octobre à 15h.30 - Mercredi  31 octobre à 15h.30
    Jeudi  1 novembre à 15h.30 - Vendredi 2 novembre à 15h.30
    Samedi 3 novembre à 15h.30 - Dimanche 4 novembre à 15h.30

    "JE SUIS PLUS TROP PETIT"
    Spectacle philosophique interactif
    tranche d'âge : 3 à 12 ans

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°

    -
    Quand on est grand, on doit être sérieux,
    mais... si un grand avait envie de jouer comme un petit ?

    Dans une salle d'attente, Cricri s'ennuie.
    Il s'ennuie d'être sage, d'être grand.
    Alors il va peu à peu retrouver le petit garçon
    qui est resté en lui et jouer comme un enfant,
    car après tout, il n'est plus trop petit
    pour décider ce qu'il peut faire.

     
    A moins que...

     

    Est-ce qu'il est trop grand pour jouer ?
    Et si un grand peut tout faire comme un enfant,
    pourquoi un petit ne pourrait-il pas
    tout faire comme les grands ?


     Mais c'est quoi, être grand ?




    Spectacle philosophique interactif
    tranche d'âge : 3 à 12 ans
    durée : 40mn

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
     texte et mise en scène :
    Damiane Goudet, Avec Christophe Roche

    OCTOBRE 2018
    Vendredi 09 Novembre à 20 h.30
    Samedi 10 Novembre à 20h.30
    Dimanche 11 Novembre à 18h.
    "LA CHUTE"
    d'après le récit
    d' ALBERT CAMUS
    succès Avignon 2018


    MISE EN SCENE ET SCÉNOGRAPHIE: Pierre Rosat
    ADAPTATION ET JEU Charles Seydoux

    COMPAGNIE DU MILIEU

    Un homme seul, dans un bar d'Amsterdam, fait la confession sa vie et part à la recherche de son identité. Croyant se connaître, il prend conscience de son impuissance à se connaître vraiment après avoir assisté à un drame muet en tant que témoin mis face à sa propre dualité opposant le corps et l'esprit. Camus nous interroge sur notre indifférence coupable aux problématiques de l'humanité et évoque notre difficulté de vivre dans un monde en quête de valeurs.
                                     

    Dans un style et une mise en scène dépouillés, ce monologue nous ouvre la porte sur le sens que Camus tente de donner à notre vie, entre l'absurde et la révolte.
    Il s’agit d’une adaptation inédite, jouée pour la première fois à Avignon, prenant à partie les spectateurs qui sortent de ce spectacle en se remettant en question sur leur propre condition d’être humain : comment accepter son présent tout en essayant de survivre à nos failles du passé ?
    OCTOBRE 2018
    Jeudi 15 Novembre à 19h.
    Vendredi 16 Novembre à 20h.30
    Samedi 17 Novembre à 20h.30
    Dimanche 18 Novembre à 17h.30
    "IL ÉTAIT UNE FOIS LES LANGUES"
    de et avec
    ROBIN RECOURS

    Il était une fois... les langues 

    "Le conteur et humoriste Robin Recours nous revient 
    du Québec avec un spectacle sur les langues
    Il parle tour à tour arabe, chinois ou anglais... 
    et montre que l'humour est la clé de la communication universelle"

     

    Avec un grand sourire, une sérénité qui l'amène à dialoguer avec son public d'entrée de jeu, puis de temps en temps, comme à la veillée, le spectacle commence par un conte en arabe, puis en langue anglaise. Un peu surprise, je me rends compte que j'ai tout suivi de bout en bout.

    Puis l'analyse se fait : gestes explicites, mots transparents, mots mondialisés, contes connus (les moins connus sont relatés en français, les plus connus sont parodiés et détournés). Puis retours humoristiques à des sketches déjà faits (oh, the big bad wolf, en anglais ET en allemand, égal à lui-même !...), la recette est ingénieuse et hilarante d'ailleurs elle nous est explicitement communiquée.

         

    Le spectacle monte en puissance, Robin Recours nous défie maintenant de suivre en allemand ; je suis germaniste, je n'avais pas trop peur, mais mes voisins étaient dubitatifs !... essai transformé, l'allemand, c'est facile, voyons !

     

    Avec des musiciens complices, amusés, émus, et beaucoup de générosité, Robin Recours nous a invités à ne plus avoir peur du barrage des langues et à nous remettre enfin de la tour de Babel. Il nous révèle à la fin que nous l'avons suivi à travers onze langues. Incroyable ! Et le spectacle a un deuxième volet : nous l'attendons. Quand, comme des enfants, nous répétons les tournures répétitives avec le conteur et nous jetons sur la moindre occasion de fredonner avec lui, c'est que le courant est passé !

     

    OCTOBRE 2018

    Vendredi 23 Novembre à 20h.30
    Samedi 24 Novembre à 20h.30
    Dimanche 25 Novembre à 17h.30
    L'Aventurine présente
    "PAROLE DE POILUS"
    lettres et carnets de Poilus
    Mise en scène et interprétation :
    ANNE MARLANGE

    2 août 1914: ordre de mobilisation générale d'une guerre qui allait durer 4 ans. Ce jour-là, tous pensaient que ce conflit se règlerait très vite, et c'est "la fleur au fusil" que ces hommes de tous bords partirent au combat.

    En s'inspirant du livre de Jean Pierre Guéno: Paroles de poilus, Anne Marlange a voulu créer un spectacle-hommage où l'on se sent au cœur du conflit.

    C'est donc chronologiquement que le spectateur va vivre ces années de terribles batailles, en étant témoin des préoccupations et états d'âme du simple soldat, ouvrier ou paysan arraché à sa terre, des réflexions ou jugements critiques des gradés, des lettres d'amour paternel ou conjugal.

    Dans un décor évocateur, tous ces moments de vie, d'espoir ou d'abattement, sont sublimés par des bruitages et une musique pertinemment choisis, des chansons d'époque, qui rendent encore plus réalistes et touchantes les paroles de ces héros de la "Der des Ders".
         

    THEATRE DU CARRE RONDELET


    14 Rue Belfort - 34000- Montpellier  
    tel :
    04 67 54 94 19. ou  06 67 97 67 32  
    carrerondelet@gmail.com
                                Théâtre - espace culturel -Montpellier                  
    Bienvenus sur le site du  
    Théâtre du Carré Rondelet  
    *
                                Le Carré Rondelet Petit espace soigneusement  aménagé, 
                                                            le Carré se tourne résolument vers les créateurs qui font entendre la langue, le texte, le  mouvement  et la présence incarnés : 
                                                            du répertoire classique revisité,  aux écritures  modernes et contemporaines, et cela, sur tous les registres.  
                                                            Le Carré Rondelet  se veut un lieu dans lequel il est proposé d'accueillir, d'ouvrir et d'élargir  les horizons divers de la créativité théâtrale. 
                                       Ecoute, échange, confrontation des vues et des désirs  de scène, forum , jonction des appétits de  représentations, 
    variété des offres de dramaturgies aux aspects de petit format et aux grandes et fortes ambitions.
     Le Carré Rondelet  se veut un espace tremplin qui permet de montrer des créations 
    ou des projets au public, à la presse, aux programmateurs : 
    pièces, lectures, montages créatifs présentés achevés ou au stade de recherche...

       
           
     Le Carré Rondelet accueille les propositions les plus diverses.  
    Il met à disposition : salle, éclairage, sonorisation  au service  des imaginations dramarturgiques les plus larges.
     
    Le Carré Rondelet s'adresse aux habitants des quartiers Rondelet-Clemenceau-Centre Ville et au delà 
    à la Cité de Montpellier, à la Région, à.... l'International  (pourquoi pas?!!)
    L'objectif à moyen terme et  de fédérer les énergies créatrices  autour du spectacle vivant de petite forme  
    et cela par la constitution  dans les meilleurs délais d'un collectif de compagnies et d'associations. 
    Déjà 4 compagnies de théâtre et de spectacle vivant nous ont rejoints..... Unir et agir  avec le Carré Rondelet.
     Le Carré Rondelet est aussi un espace de formation et d'initiation aux pratiques de l'art dramatique : 
    cours - formation - stage de théâtre
     (renseignements)
     
    "La Petite Comédie" revue fédérative des petits lieux, structures et 
    compagnies à l'initiative du Carré Rondelet: demandez-la!
     



    partenaires:

         

             

        


    Certaines dates pourraient être modifiées - référez-vous au programme définitif ou appelez le Carré Rondelet  

    Réservation conseillée

    Notre jauge étant limitée, il est fortement conseillé de réserver vos places 

    par Téléphone au: 04 67 54 94 19. ou  06 67 97 67 32    

    Le règlement s’effectue sur place, 1/4 d’heure avant le début de la représentation.

    tel : 0467549419  ou 0667976732 

    carrerondelet@gmail.com

    les rendez-vous "TEXTUELLES"
    Philosophie - Littérature - Poésie
    Carré Rondelet Théâtre - Espace culturel
    régulièrement 

    *

    Cours de théâtre
    ATELIERS THEATRE
     
    Atelier d’apprentissage des techniques du jeu théâtral : 
    travail sur le corps comme outil principal du comédien, 
    la voix, l’espace scénique (frontière scène/salle),
     l’improvisation... 
    Ces exercices amèneront à la création 
    d'un spectacle de fin d'année.

    A partir du 1er octobre
    Adhésions :  300 euros l'année  + 20 euros : adhésion
    Minimum 8 participants, maximum 12



    Depuis Mars 2010, la Compagnie du Visage (résidente au Carré Rondelet) 
    vous propose des rendez-vous de spectacles, créations, animations...