wowslider.com
   
 CARRÉ    RONDELET
Théâtre Associatif Contemporain
 
tels: 04 67 54 94 19. ou   06 67 97 67 32  


Accueil Programme
Recapitulatif -Dépliant 2017-2018
ARCHIVES
DEBUT DE SAISON

La Presse
en parle

Informations
pratiques
Tarifs
LA COMPAGNIE
DU VISAGE
Nos créations
ACTUALITÉS
-------------------------------------------------------------------------------
Prochains spectacles au Carré Rondelet

-   programme novembre   -  programme decembre  

 FETES DE FIN D'ANNEE programme janvier  programme fevrier    programme mars

   CETTE SEMAINE  ET LA SUIVANTE 


MAI  2018

Vendredi 25 Mai à 20h.30
Samedi 26 MAI 
à 20h.30
Dimanche 27 MAI à 17h.30

"Rien d'humain"
Une pièce de Marie Ndiaye
(Prix Goncourt et Femina)










  

  



MAI  2018


Vendredi 25 Mai à 20h.30
Samedi 26 MAI 
à 20h.30
Dimanche 27 MAI à 17h.30

"Rien d'humain"
Une pièce de Marie Ndiaye
(Prix Goncourt et Femina)


Création de la Compagnie Poussière

Bella et Djamila sont deux amies d'enfance. Séparées au début de leur vie d'adulte, elles se retrouvent réunies par le biais d'un étrange contrat. Au moment où Bella s'envole vivre son conte de fées aux Etats-Unis, celle-ci laisse comme un souvenir son appartement à Djamila. Mais quelques années plus tard, Bella est contrainte de revenir et découvre avec aigreur que Djamila l'ignore et
qu'elle ne lui rendra – sous aucun prétexte – son appartement.






Bella n'a eu aucun remords à abandonner son amie pour réaliser son rêve. Son envol vers les Etats-
Unis ne lui est pas due au prix d'un pénible effort mais simplement parce que cela va de soi lorsque
l'on est issu d'une famille riche et cultivée. Presque magique, rituel, sacré, notre origine creuse le
terreau de notre devenir. L'empreinte de la haine, qui découle du rejet, de l'abandon est très
présente. Djamila la vit à travers la société en général ; Bella la vit à travers son mari puis son père.
Cette blessure est l'éternel compagnon d'une vie et chacun cohabite avec à sa façon. L'une est en
quête éternelle de reconnaissance tandis que l'autre est en quête d'une épaule sur qui se reposer.
Chacune manque de ce que l'autre a toujours eu. Elles se complètement et se déconstruisent
réciproquement, s'aiment et se haïssent. Bella - dont la vie a toujours été belle - devient l'objet de
vengeance, le réceptacle d’une amertume souterraine, d'un dégoût des normes sociales, des lois, de
soi. Elle représente le droit, la permanence des valeurs morales qui n'est en réalité que le simulacre
de la loi du plus fort.



Deux filles que tout sépare en apparence mais qui sont deux figures féminines soumises aux
injonctions masculines. Bella revient en France parce qu'elle se fait battre par son mari et Djamila
change de condition grâce à sa soumission sexuelle au père de son amie. Les hommes sont quasi
absents, excepté la figure d'Ignace, mais ils ont en réalité dicté les conditions d'existence des deux
jeunes femmes. Ignace a contrario est un homme affaibli suite au décès de sa mère. Il se soumet à
chacune d'elle, l'une après l'autre, non pour ce qu'elles sont mais pour ce qu'elles représentent en
tant que femme ; la possibilité d'une descendance. Pour combler un vide, une absence, Ignace veut
un enfant – à n'importe quel prix. Pour Ignace, la seule pensée d'une femme, tantôt Djamila tantôt
Bella, lui procure une énergie neuve. Sa vie sert enfin à quelqu’un, à quelque chose. Sa générosité
aveugle et morale contraste avec la pugnacité du combat entre les deux femmes. Chacune s'efforce
de creuser son chemin, son foyer en poursuivant un mirage avec une détermination
impressionnante. Tous les héros de Marie NDiaye rêvent, décrochent de l’instant présent, se
réfugient dans cet ailleurs qui ne coïncide jamais avec leur réalité.



Ce sont les souffrances des personnages qui les font continuer à entretenir des liens en posant des
mots sur des choses inexprimables. Cette contradiction constante appelle le spectateur à nous faire
entrer à l’intérieur d’une conscience où chacun est emmuré dans son monde intérieur sans pouvoir
le communiquer à quiconque. La parole devient plus un lieu de conflits, de dispersion, d’errance
que de résolution et d’unité. Et cette cruauté est mise à nue par la quête insatiable d’un cercle -
d'amis, d'amants, de tuteurs – à la fois introuvable et trop présent, qui nous ressemble. La parole
tisse le lien de la relation intersubjective, la maintenant dans sa fragilité ou sa perversité. C’est
l’échange qui rend habitable un espace scénique à la limite du supportable où la violence e déguise
sous les mots. Les rapports de force sont peints par le langage et minimisés par les mots.





Vendredi 25 Mai à 20h.30
Samedi 26 MAI 
à 20h.30
Dimanche 27 MAI à 17h.30

JUIN  2018

Vendredi 1 Juin à 20h.30
Samedi
2 Juin à 20h.30
Dimanche 3 Juin à 17h.30

CARTE BLANCHE A LA COMPAGNIE DU VISAGE

THEATRE DU CARRE RONDELET

"MARX
F.T.M
FETICHE TA MARCHANDISE"
avec BENJAMIN PEREZ et RAPHAËL PLUTINO.


F.T.M FETICHE TA MARCHANDISE d'après KARL MARX
A L'OCCASION DU BICENTENAIRE "MARX"

 

Les marchandises peuplent notre société à tel point que l'on ne se pose plus la question de leur nature. Dans le chapitre dédié au « fétichisme de la marchandise » de son célèbre Capital, Karl Marx nous invite à remettre en question ce qui paraît être une évidence. Par quel processus un objet devient-il une marchandise ? Et comment expliquer le pouvoir de fascination qu 'elle exerce ?


 

A travers une série de saynètes, parfois drôles et absurdes, interprétées par deux comédiens, le spectacle revisite la pensée de Karl Marx, à l'orée de nos « mythologies modernes » et de nos modes de consommation effrénés.




On y croise des bonimenteurs de foire vantant les mérites d'un objet miracle, un marabout qui répare les téléphones et les âmes égarées,  un client curieux qui dresse le bilan comptable d'une péripatéticienne...


Un spectacle « capital », à la fois divertissant, pédagogique et politiquement ahurissant !
avec Benjamin PEREZ et Raphaël PLUTINO.
   
JUIN  2018

Vendredi 8 Juin à 20h.30
Samedi
9 Juin à 20h.30
Dimanche 10 Juin à 17h.30

"QUESTIONS DE VIE ET DE MORT
AVEC
VLADIMIR JANKELEVITCH"

de Avner Camus PEREZ
et Vladimir JANKELEVITCH

avec
THEODORA CARLA &
AVNER CAMUS PEREZ



CARTE BLANCHE A LA COMPAGNIE DU VISAGE

THEATRE DU CARRE RONDELET

 

La compagnie du Visage (association CaboMundo) 

et le Théâtre du Carré Rondelet de Montpellier, ont le plaisir de vous présenter

" QUESTION DE VIE ET DE MORT

AVEC

VLADIMIR JANKELEVITCH "

Philosophe et musicologue français, Vladimir Jankélévitch était aussi musicien, poète. Il est l'auteur d'une oeuvre considérable. Les Jankélévitch fuient les pogroms antisémites russes et s'installent en France. Sous le régime de Vichy, Vladimir est déchu en même temps de la nationalité française et de son poste d'enseignant. En 1941, il s'engage alors dans la Résistance et parvient à faire venir toute sa famille à Toulouse. Sa voix se fait entendre loin des schémas et des habitudes. La force de sa pensée a dérangé et intrigué.

Face au mystères de la vie et de la mort, Il aborde la question de la "limite" et de "l'instant" avec "sérieux" et humour. L'ineffable, le "je-ne-sais-quoi" sont abordés avec philosophie et poésie. Le spectacle explore, en plusieurs temps, textuellement (jeu et lecture) et musicalement (au piano instrument préféré de "Yanké") , l'itinéraire de celui qui a éclairé en "éblouissant": La défense et l'illustration de la philosophie, Mai 68, le problème de la morale, la radicale nécessité de la musique, le pardon, l'impardonnable, la guerre, la résistance, la question du temps, et bien-sûr l'énigme de la Mort...

 

Un spectacle musical qui retrace avec sobriété et humour 

la vie et l’œuvre du plus musicien des philosophes.

On le sait, Vladimir Jankélévitch ne fut pas seulement un philosophe puissant mais aussi un musicologue averti, auteur notamment de La Musique et l’Ineffable. Le professeur de philosophie et metteur en scène Avner Camus Perez, qui s’est déjà penché sur un épisode de la vie d’Hannah Arendt ou sur Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau dans ses précédents spectacles, semble avoir fait de ses deux passions, la philosophie et le théâtre, sa spécialité. 

Cette fois, il adapte des textes de Vladimir Jankélévitch et incarne le philosophe, accompagné au  piano et la voix (Theodora Carla) . Tous deux rendent ainsi hommage à l’itinéraire de « Yanké », qui, de la fuite des persécutions en Russie à son entrée dans la Résistance française en passant par sa déchéance de nationalité, a connu le pire du XXe siècle. 

Ce qui n’a pas empêché l’auteur du Je-ne-sais-quoi d’explorer les questions philosophiques et esthétiques avec la plus grande malice. En témoigne ce spectacle, hommage émouvant à la personnalité hors-normes de celui qui a marqué des générations d’étudiants.

 Isabelle Stibbe "La Terrasse" 2017











ARCHIVES DEBUT DE SAISON

VENDREDI 10 NOVEMBRE 2017 à 20H.30
SAMEDI 11 NOVEMBRE 2017 à 20H.30

LES SOEURS ANTIENNE

"POSOLOGIES"

Les sœurs Antienne déclenchent
un tsunami de bonne humeur
à chacune de leurs apparitions !!!
Sylvia Bottiau
(La blonde nordiste adoptée par le Sud) et
Carole Rocalba

(la brune, gardoise ''pur jus'')


Chansons : Rires à l’Antienne

  Elles ont du piquant, les sœurs Antienne,
avec leurs bouilles mutines et leurs yeux qui pétillent.
Et quant elles donnent de la voix,
c’est tout un pan de la chanson française quelquefois vieux
de cent ans qu’elles nous font (re)découvrir goulûment.
 

   Des textes ciselés à la pointe du caustique
et de l’ironie que ces deux frangines de scène,
Sylvia Bottiau et Carole Rocalba
s’approprient sans complexe et avec insolence,
à cappella et sans artifice.

 "Ces chansons racontent des petites scènes de vie,
et nous en réunissons une vingtaine autour
d’un même thème, pour en faire une grande histoire."

Extrait de la gazette de Nîmes


Depuis plus de 15 ans, les Sœurs Antienne, duo nîmois a cappella,
promènent leurs
voix et leur bonne humeur contagieuse
dans tous les théâtres, cabarets et festivals du Grand Sud et du Nord.
 Pas frimeuses, les rimeuses de phrases et tritureuses
de gammes affichent en toutes circonstances
une complicité bonhomme
et un indéfectible humour. ....
Si le fil rouge de leurs spectacles est immuable
(une vingtaine de chansons décalées mises en scène autour d'un objet), 
le contenu est clairement varié et les sœurs Antienne -''Antienne 2''
se risqueraient les amateurs de blagounettes 
aux références télévisuelles XXe siècle !- rivalisent de vocalises 
et d'ingéniosité pour raconter des histoires abracadabrantes. 

Sylvia Bottiau (La blonde nordiste adoptée par le Sud)
et Carole Rocalba (la brune, gardoise ''pur jus'')
se sont rencontrées dans les années 80, alors que
la première nommée chantait déjà dans un groupe baptisé
"Les flageolets Côte d'Azur" dont la Nîmoise était fan. 
"Nous avons peu à peu sympathisé et
nous nous sommes promis de faire un truc ensemble. 

Depuis, le détonnant et talentueux duo survitaminé nous fait passer la pilule en ouvrant un regard facétieux et drolatique sur le monde pas toujours très rigolo qui nous entoure. C'est encore le cas avec le 6e et dernier spectacle en date, Posologies, qui, à l'aide d'une planche à repasser détournée de son usage originel, entraîne le spectateur dans un univers désopilant et jubilatoire qui emprunte spirituellement (au sens littéral comme au sens figuré) aux jeux de mots et aux allitérations de Bobby Lapointe, à l'ironie doucereuse Raymond Devos et à celle plus croquignolesque de Francis Blanche, en se réappropriant par des chemins de traverse les répertoires d'Annie Cordy, Brigitte Fontaine, Pierre Dac et de tous ces...princes qu'on sort !

Autodidactes, si l'on excepte quelques cours de chants, les deux luronnes auraient pu songer à faire de leur passion leur métier mais l'ex-secrétaire (Sylvia) et l'enseignante (Carole) préfèrent conserver leur liberté et leur libre-arbitre afin de pouvoir mener leur carrière artistique comme ça leur chante et ont fait le choix de conserver leurs emplois respectifs. Cornaquées pour la mise en scène par Gérard Santi qui les aide à construire leur répertoire, les deux artistes puisent dans celui des vieilles chansons françaises sur un large spectre (1890 /1945).

Un vivier inépuisable dont elle exhument quelques pépites oubliées après avoir compulsé une anthologie de la chanson française et farfouillé dans les bacs du Carré d'Art de Nîmes et sur Internet. Sans négliger pour autant quelques chansons plus contemporaines... Dans Posologies, on découvrira ou retrouvera -entre autres- ''Si t’as été à Tahiti'' de Lisette Jambel (1958), ''Quand on a mal aux dents'' de Pills et Tabet (1932), "Le docteur miracle" d'Annie Cordy (1968), ''Le coup de soleil'' de Richard Cocciante (1977) et la chanson finale, signée Francis Blanche et Pierre Dac, qui s'impose comme remède absolu en cette période électorale : l’adhésion au ''Parti d’en Rire''. Un vrai remède à la morosité, pétillant, effervescent, et qui, il va sans dire, ne manque pas de cachet. À consommer sans modération...

Philippe GAVILLET de PENEY


DIMANCHE 12 novembre 2017 à 17h.30

concert
Un voyage conté musical
°

« Nestor Valdez » mélange la « World »
(et notamment les musiques et chansons
 du Portugal, Cap Vert et Brésil…)
 avec des compositions inédites
de chansons françaises et des univers francophones
dans le style jazz manouche
et d’autres horizons musicaux.
Un spectacle musical très incarné, énergique et théâtral….




Après plus de 150 concerts et 2 ans de création passionnée,
Nestor Valdez et son équipage lancent leur 1er Album-épopée,
 réalisé par le talentueux Maxime Philippe
(Cirque du Soleil, Linda Lemay, Alexandre Désilets).

Des artistes virtuoses et multiethniques accompagnent le chanteur
et acteur endiablé Nestor Valdez,
  (Album disponible)
dans un album vibrant à l'image de ses voyages. Trajectoire de vie musicale; autobiographie réelle et imaginaire; de ses 3 ans à ses 33 ans: 
La France, le Portugal et les îles du Cap-Vert
se déchaînent sur une tempête de swing, fado, funk, tango et klezmer.
Un coffre aux trésors francophone et ouvert sur le monde.



Un navire puissant qui embarque du swing manouche
 et des rythmes latins direction le Cap-Vert, la France,
le Portugal et Haïti. Une « saudade » festive
avec mise en scène épique :
 « Comme si Jacques Brel dansait avec Cesaria Evora »
Un grand voyage franco-faunique sur parchemin multiethnique.





Lets Motiv- Montpellier-Novembre 2017

vendredi 17 novembre à 20h.30-
samedi 18 novembre à 20h.30-
dimanche 19 novembre à 17h.30
IRRESISTIBLE
DE FABRICE ROGER LACAN

Compagnie Les Scènes d’Argens

 Saura-t-elle résister à la tentation ?
L’amour peut rendre fou. Fou au point d’y renoncer.
Tous les doutes sont permis :
Est-ce qu’elle m’aime autant que je l’aime ?

Lui est avocat, amoureux de sa femme. Elle est éditrice.
Le jour où elle rencontre l’auteur qu’elle vénère
depuis toujours afin de publier son nouveau roman,

 l’entrevue se prolonge…. De retour à l’appartement conjugal,
elle retrouve un mari frappé de délires paranoïaques.



Ivre de doutes, il va mettre sa femme à l’épreuve

en la poussant dans les bras de cet irrésistible inconnu ;
l’écrivain dont la réputation de Dom Juan est redoutablement efficace.
Un jeu extrêmement dangereux où l’épreuve bascule au sacrifice.

 

Avec Irrésistible, Fabrice Roger-Lacan signe une comédie cruelle et drôle.


MISE EN SCENE : François CRACOSKY

Distribution:
Myriam GRELARD et François CRACOSKY
 Durée : 1 heure 40
Type de pièce : Comédie


vendredi 24 novembre à 20h.30-
samedi 25 novembre à 20h.30-
dimanche 26 novembre à 17h.30
FANTASMES DE DEMOISELLES
de
René de OBALDIA
Compagnie Laventurine
Compagnie des Ambroisies

CREATION au
CARRE RONDELET


FANTASMES
DE DEMOISELLES

de René de OBALDIA

CREATION au CARRE RONDELET 

Anne Marlange et Réné de Obaldia
René de Obaldia, académicien français, 
auteur de nombreux romans et pièces de théâtre 
jouées dans le monde entier, nous surprend 
une fois de plus par la fraîcheur et l’humour 
de son écriture avec  Fantasmes de demoiselles, 
un florilège de petites annonces matrimoniales :
Je me suis mis dans la peau d’une cinquantaine 
de femmes (sic), femmes esseulées, 
cherchant « à corps perdu », au moyen de petites annonces, 
l’homme de leur vie, l’âme sœur, le mâle absolu, l’oiseau rare. 
Elles nous livrent ici leurs fantasmes les plus inavouables...
 
Entre « un homme vraiment laid, un beau chevalier, 
un homme qui articule, un bel hidalgo, un Breton »,
et celui « qui n’existe pas », deux secrétaires délurées, 
plus obsédées par leur recherche amoureuse
que par leur travail, vont se livrer, le temps du spectacle,
à une surenchère de demandes 
fantasques ou coquines, 
mais toujours poétiquement correctes.
 
Bien qu’intemporelles, ces petites annonces 
prennent vie ici au début des années 60, 
clin d’œil à l’époque du film 
« Les demoiselles de Rochefort » 
et à la rubrique du courrier du cœur
de Marcelle Ségal (magazine ELLE).

 … Petites annonces, lancées comme des bouteilles à la mer, 

dramuscules poéticobaldinnes et qui prêtent plus à rire qu’à pleurer (R. de Obaldia)

   

Interprètes :

Anne Marlange 

et 

Marthe Vandenberghe

Mise en scène : Anne Marlange


DECEMBRE 2017
 vendredi 01 décembre à 20h.30- 
samedi 02 décembre à 20h.30- 
dimanche 03 décembre à 17h.30

TETE D'OR

de PAUL CLAUDEL

avec Emile AZZI

vendredi 01 décembre à 20h.30- 
samedi 02 décembre à 20h.30- 
dimanche 03 décembre à 17h.30

TETE D'OR
de PAUL CLAUDEL
avec Emile AZZI

"Emile Azzi est un immense interprète
et un immense passeur de la langue de Claudel"
François Claudel

"Un comédien de la race des grands ! Emile Azzi,
avec son jeu et sa dextérité, me fais penser à Laurent Terzieff
dont il doit être son fils spirituel" Bernard Moncel

"Phénoménal et impressionnant" Jean Le Couëdic

"Fâché avec l’existence, j’ai beaucoup de mal à m’accepter et à accepter le monde
dans lequel il me semble avoir été jeté sans que je le désire." Laurent Terzieff
"Il n’y a pas de lieu, le lieu est en soi." Alain Cuny
"Qui ne croit plus en Dieu, il ne croit plus à rien." Paul Claudel
Le pays est en guerre, Simon Agnel revient dans sa terre natale 
et enterre la femme qu'il aimait, ses parents sont morts et la maison a été vendue.
Seul face au néant et à la mort qui rôde, il en appel aux forces invisibles. 
Sur son chemin apparaît un très grand Arbre.
Est-ce une création de l'esprit ? 
Simon est foudroyé par une révélation, s’ouvre alors un combat acharné. 
Il faut s'abandonner, s'oublier, se donner, même au prix de la mort...
Nous sommes dans l'univers de la terre, de l'homme et de l'outil, 
des hivers froids et des nuits noires. Un monde de silence et de solitude. 
Combat de la chair contre l'esprit. Descente en enfer dans un puits sans fond.
Lutte intérieure entre le désir et le désespoir devant une réalité insupportable. 
Nous sommes dans un monde en train de disparaître : Guerre, désolation et exil.

Les élans de l'âme sont ici soutenus par un verset claudélien qui porte l'oeuvre à l'incandescence. 
A chaque vers nous pouvons ressentir ce souffle qui a illuminé Rimbaud et qui ici brûle Claudel. 
Un acteur seul sur scène incarne ce verbe, plongeant l'oeuvre dans ses racines les plus profondes. 
Le poème fume comme un champ en hiver et le verbe de ses cendres redevient un feu qui brûle.
Agé de 23 ans , Paul Claudel traverse la plus grande crise existentielle de sa vie.
Il est confronté à un combat spirituel "où rien ne sera omis". 
C'est pendant cette période qu'il écrit Tête d'Or sa première grande oeuvre..

DECEMBRE 2017
 LE HORLA
DE
GUY DE MAUPASSANT

Vendredi 8 décembre à 20h.30-

Samedi 9 décembre à 20h.30-
Dimanche 10 décembre à 17h.30


 

LE HORLA

DE GUY DE MAUPASSANT

AVEC ERIC FARDEAU

COMPAGNIE NOUEZ-VOUS

Donner une forme visible à l’invisible.

"Voici le vent, qui est la plus grande force de la nature, 
qui renverse les hommes, abat les édifices, déracine les arbres, 
soulève la mer en montagne d'eau, détruit les falaises, 
et jette aux brisants les grands navires, le vent qui tue, 
qui siffle, qui gémit, qui mugit, l'avez-vous vu, 
et pouvez-vous le voir,? il existe, pourtant"

Le texte de Maupassant entraine le spectateur à travers l’âme humaine,
avec ses moments de calme absolue et de folie totale.
Chacun de nous a son Horla qui patiente dans sa tête. 
Il suffit juste d’une fraction de seconde pour...

"L'élégante mise en scène d’Anne Sophie Tiezzi:
« La très élégante mise en scène d’Anne Sophie Tiezzi,
le tour de force d'Eric Fardeau, seul en scène, 
ainsi que l’atmosphère de clair-obscur concoctée 
par Erick de Saint Ferréol, nous emportent 
dans le monde fascinant de la littérature fantastique ». 

Nice Matin. 

« Eric Fardeau est au diapason du texte, 
il en épouse toute les phrases.
Il est le médium entre nous et le narrateur » Ciaovivaculture.


Vendredi 8 décembre à 20h.30-

Samedi 9 décembre à 20h.30-
Dimanche 10 décembre à 17h.30


DECEMBRE 2017
 Samedi 16 décembre à 17h.30
Concert exceptionnel
1 seule séance
Tarifs spéciaux:
12 - 10 - et 8 euros

Duo Guitare Violoncelle
"PRIMAFROST"

Yann Le Gagne

Étienne Briquet




La musique de ce duo est née de l'affection
de deux amis pour des territoires musicaux
inspirés d'un certain jazz aéré et non orthodoxe...




 Diversté, dont le point de rencontre
serait une prédilection pour l'aspect mélodique de la musique.
Le choix de la formule dépouillée du duo
vient de ce désir de mettre d'autant plus en valeur
la mélodie, dans des sonorités
souvent naturelles et acoustiques,
 également séduites par l'apport de l'électronique...



Inspiré d'un certain jazz aéré et non orthodoxe
qui s'est épanoui depuis les années 70,
rendant hommage à certaines de ses icônes plus ou moins connues :
(Metheny, Towner, Abercrombie...),
qu'il s'agisse de reprises ou de compositions,
le duo aime aussi se balader sur d'autres eaux,
celles du folk, de la musique celtique, du pop-rock...

et pourquoi pas une chanson ?

Étienne Briquet –
guitares acoustiques 6 et 12 cordes -
Yann Le Gagne –
violoncelle, violoncelle électrique



Auteur : Étienne Briquet – guitares acoustiques 6 et 12 cordes Yann Le Gagne – violoncelle, violoncelle électrique
Artistes : Étienne Briquet, Yann Le Gagne
Metteur en scène : Étienne Briquet et Yann Le Gagne

Samedi 16 décembre à 17h.30
Concert exceptionnel
1 seule séance
Tarifs spéciaux:
12 - 10 - et 8 euros

    


DECEMBRE 2017
 "COMEDIE SUR UN QUAI DE GARE"
de 

Samuel BENCHETRIT

°°°°°°°°°°°°°°°°
Jeudi  14 Décembre 2017 à 19h.
Vendredi 15 Décembre 2017 à 20h.30
Samedi 16 Décembre 2017 à 20h.30

Dimanche 17 Décembre 2017 à 17h.30



CREATION 2017
THEATRE DU CARRE RONDELET

COMPAGNIE DES SI

AVEC
CAMILLE LEBRETON
AURELIEN FERRU
CHRISTOPHE DOYEN
 
MIS EN SCENE PAR ESTELLE REVEREAU




Deux hommes, une femme, un haut-parleur…
Dialogue impossible. Et pourtant.

Ils vont se raconter, se rencontrer, se pousser à bout.
Samuel Benchetrit mène le jeu
avec une langue « de tous les jours »,
une langue qui respire la vie, la spontanéité,
celle qui trahit les humeurs et dévoile les caractères.

Les personnages passent alors
 aux aveux de leurs sentiments les plus intimes.

Un père, un amant, une fille devenue femme…



D’un amour à l’autre, le jeu s’installe. Mais qui le mène vraiment ?

Sur un ton léger, empli de poésie,
Samuel Benchetrit nous livre une vision acérée
des rapports qui lient ce trio infernal.
Drôlerie à fleur de peau où les prisonniers volontaires
 de ce huis clos se livrent et se délivrent de l’amour des autres.



Vendredi 15 Décembre 2017 à 20h.30
Samedi 16 Décembre 2017 à 20h.30

Dimanche 17 Décembre 2017 à 20h.30
















FEVRIER 2018
SPECTACLE JEUNE PUBLIC
MOINS DE 12 ANS

VACANCES SCOLAIRES

Tous les jours

DU SAMEDI 17 AU DIMANCHE 25 FÉVRIER

à 11 H.

pour des raisons techniques independantes de notre volonté le spectacle :

"Lali les étoiles" spectacle jeune public prévu aux dates indiquées ci-dessus sera reporté et remplacé par "Mission Neige" création de la même troupe: " Si et seulement là. Merci de votre compréhension...
Séances scolaires et centres aérés sur demande 
pour la seconde semaine des vacances scolaires
Partez avec Dame Neige, le lutin Gloopy et ses amis pour sauver l'avenir de Noël et de l'hiver...

On dit qu'il existe une horloge du temps, quelque part dans le monde. Une simple horloge qui permettrait aux saisons de débuter. On dit aussi que le printemps commencerait par le bourgeonnement des arbres et des fleurs, que le soleil amènerait l'été, que la pluie serait maître en automne et que Dame Neige serait en charge de lancer les premiers flocons de neige pour annoncer l'hiver et surtout noël. Or, cette année, la neige a été volée... Qui ? Comment ? Pourquoi ? Tout reste un mystère.

Dans cette aventure où la pluie et le beau temps sont au coeur de l'histoire, partez avec Dame Neige, le lutin Gloopy et ses amis pour sauver l'avenir de Noël et de l'hiver...
Si la fraîcheur vous manque en ce mois de juillet, sous le soleil d'Avignon, n'hésitez plus et courez à la recherche de la neige !

Par la compagnie Si et seulement La

Auteur : Vincent Muller
Artistes : Maïlis Segui, Manon Palacios, Raphael Plutino

 
Tous les jours DU SAMEDI 17 AU DIMANCHE 25 FÉVRIER

à 11 H. 

 

-Excellent spectacle
10/10
 Excellent spectacle pour les petits et les grands dans un cadre formidable (le theatre du Carre Rondelet fut une agreable decouverte pour nous) Notre fille a beaucoup rit et nous aussi!
#écrit Il y a 1 semaine , a vu Mission neige,Carré Rondelet Théâtre Montpellier avec BilletReduc.com

-Moment féerique !
10/10
 Un spectacle adapté et réalisé pour les petits comme pour les grands. Très drôle et en même temps très féerique. J'ai retrouvé mon âme d'enfant! Tellement bien mené que les enfants était plongés dans l'histoire ! De quoi faire oublier la Reine des neiges... Ma fille ne parle plus que de Dame Neige ! Je le conseil fortement à tout le monde ! Ne surtout pas hésiter
#écrit Il y a 2 semaines

-Spectacle FABULEUX !!!!!
10/10
 Nous avons eu le plaisir de voir le spectacle "Mission Neige" interprété par trois acteurs de talent. Rires, surprises, émotion tout y est ! Bercé par des musiques entraînantes et par des scènes touchantes et loufoques à la fois, ce spectacle nous entraîne pendant 40 min dans la magie de noël tout en véhiculant de beaux messages. Agréable surprise, en fin de spectacle les acteurs ont pris le temps de prendre des photos et d'échanger avec toute la famille! Hâte de découvrir leur nouvelle création! Gloopy fera désormais partie de nos fêtes de Noël ! MERCI
#écrit Il y a 2 semaines

-Féerique à voir absolument
9/10
 Super spectacle pour les enfants,mamie,papi.. Nos petits enfants de 4 et 6 ans ont adoré ce très beau conte de Noël joué par 3 excellents artistes. Chants danses et humour ont régalé les enfants et les grands-parents Bravo aux artistes
#écrit le 29/12/17 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

-Excellent
10/10
 Merci d'avoir mis des étoiles dans les yeux de mon fils de 4 ans aujourd'hui ! Nous avons adoré le spectacle, très drôle, autant pour les petits que pour les grands. Des comédiens talentueux, de la danse, du chant et une jolie histoire... A voir absolument !
#écrit le 06 Janvier
-Super moment pour petits et grands
10/10 

Nous avons passé un super moment ! 
Les enfants (4 et 6 ans) ont été charmés et m'ont conté les aventures 

de Dame Neige tout le reste de la journée :) . Quant à moi, j'ai retrouvé une âme d'enfant rêveuse grâce à vous !
#écrit le 04 Janvier , a vu cet évènement avec BilletReduc.com

-Bonne expérience pour les petits
10/10
 Un spectacle très bien animé pour les petits et tout petits, la troupe est vraiment au top et joue de façon passionnée. Je recommande vivement
#écrit le 01 Janvier , a vu Mission neige,Carré Rondelet Théâtre Montpellier avec BilletReduc.com

-Génial
9/10
 Super spectacle pour les enfants, mamie, papi.. Nos petits enfants de 4 et 6 ans ont adoré ce très beau conte de Noël joué par 3 excellents artistes. Chants danses et humour ont régalé les enfants et les grands-parents Bravo aux artistes
#écrit le 29/12/17
-Excellent
10/10
 Spectacle complet qui allie chant, musique, danse, accrobatie et bien sûr théâtre... Bourré d'humour... Belle performance des comédiens ! On s'est vraiment régalé. MERCI !
#écrit le 06 Janvier
-Adorable
9/10
 Un moment très appréciable avec ma petite fille de 4 ans 
nous étions captivé toutes les deux c'était vraiment super ☺️ !! Je le conseille fortement !! Merci aux acteurs
#écrit le 05 Janvier
FEVRIER 2018

Jeudi 22 février à 19h.
Vendredi 23 février 
19h.
 Samedi 24 février 2018 à 19h.
et Dimanche 25 février à 17h.30
- VACANCES SCOLAIRES - février
 
"COMEDIE SUR UN QUAI DE GARE"

de 

Samuel BENCHETRIT

°°°°°°°°°°°°°°°°


CREATION 2017 
THEATRE DU CARRE RONDELET 

COMPAGNIE DES SI

AVEC 
CAMILLE LEBRETON 
AURELIEN FERRU 
CHRISTOPHE DOYEN
 

MIS EN SCENE PAR ESTELLE REVEREAU





Deux hommes, une femme, un haut-parleur… 
Dialogue impossible. Et pourtant.

Ils vont se raconter, se rencontrer, se pousser à bout.
Samuel Benchetrit mène le jeu 
avec une langue « de tous les jours », 
une langue qui respire la vie, la spontanéité, 
celle qui trahit les humeurs et dévoile les caractères.

Les personnages passent alors
 aux aveux de leurs sentiments les plus intimes.

Un père, un amant, une fille devenue femme…




D’un amour à l’autre, le jeu s’installe. Mais qui le mène vraiment ?

Sur un ton léger, empli de poésie, 
Samuel Benchetrit nous livre une vision acérée 
des rapports qui lient ce trio infernal. 
Drôlerie à fleur de peau où les prisonniers volontaires
 de ce huis clos se livrent et se délivrent de l’amour des autres.




Jeudi 22 février à 19h.
Vendredi 23 février 
19h.
 Samedi 24 février 2018 à 19h.
et Dimanche 25 février à 17h.30














MARS 2018

Vendredi 2 Mars 20h.30    
Samedi 3 Mars 2018 20h.30  

 "L'Illusion conjugale"
de Eric ASSOUS

avec 
Claude BEDOS - 

Betty LIGNEREUX - 
Philippe GUY



La paix des ménages est-elle une naïve illusion ?

A quoi tient la confiance ?



Après quelques années d'un mariage heureux, 
Jeanne et Maxime décident de s'avouer certains petits écarts.



C'est le début pour le couple d'une grave remise en question, 
de suspicions et accusations en tous genres, de jalousies insupportables. 
Parfois, le mensonge a du bon, mais une fois la vérité révélée, 
il n'est pas sans conséquences.

 


Une réflexion fine, subtile, réussie, 
sur l'amour, l'amitié et le couple.


Il est toujours risqué pour ne pas dire déconseillé de prendre son conjoint pour confident.
La sincérité comme base du couple est un leurre.
Prenez Jeanne et Maxime. Après quelques années d’un mariage heureux, ils décident de s’avouer certains petits écarts. C’est le début d’une grave remise en question, de suspicions légitimes, d’accusations en tous genres,
de jalousies intolérables. Aucun mensonge n’est sans conséquences,
aucune vérité n’est sans danger. Au fond la confiance doit rester une illusion.
C’est sans doute la condition élémentaire de la paix des ménages.

avec 
Claude BEDOS - 

Betty LIGNEREUX - 
Philippe GUY

Il est toujours risqué pour ne pas dire déconseillé de prendre son conjoint pour confident.
La sincérité comme base de l'harmonie du couple est un leurre. Prenez Jeanne et Maxime.
Après quelques années d'un mariage heureux, ils décident de s'avouer certains petits écarts. 
C'est le début d'une grave remise en question, de suspicions légitimes, 
d'accusations en tous genres, de jalousies intolérables. 
Aucune vérité n'est sans danger, aucun mensonge
n'est sans conséquences. Au fond, la confiance doit rester une illusion.
 C'est sans doute la condition élémentaire de la paix des ménages. 



Molière 2010 de l'Auteur Francophone Vivant pour Eric Assous




Vendredi 2 Mars 20h.30    
Samedi 3 Mars 2018 20h.30  

 "L'Illusion conjugale"
de Eric ASSOUS










FEVRIER - MARS 2018

LES JEUDIS RING":

dernière séance

Jeudi 15 MARS 19h.
 "RING"
DE LEONORE CONFINO
AVEC
ESTELLE REVEREAU et
CHRISTOPHE DOYEN


17 rounds, 17 scènes de couples qui oscillent nerveusement entre rires et larmes.


Parents, amants, étrangers, couples mariés, divorcés,
tous se débattent avec leurs susceptibilités, leurs instincts, leurs idéaux.


D'une étincelle se propage le feu, d'un malentendu éclate une guerre,
malgré les efforts de chacun pour coexister avec l'autre.
Des dialogues entre poésie, cruauté et rire,
 sans ménagement comme dans nos vies...


Auteur : Léonore Confino
Artistes :
Estelle Revereau, Christophe Doyen


Mise en scène : Estelle Revereau, Christophe Doye


Présentation de Léonore CONFINO


Biographie : Comédienne et percutée par les textes de Gaudé, Grimberg, Fréchette, Schimmelpfennig, elle se décide à écrire en 2009 : RING, 16 scènes de couples qui oscillent nerveusement entre rire et drame, puis BUILDING, une pièce abrasive sur le monde du travail qui reçoit le grand prix du théâtre 2011, la tournée de la FATP, le soutien de l’Arcadi, et se joue 60 dates pendant la saison 2011-2012 avec les productions du Sillon

Les douze travaux de Léonore Confino
Très prolixe, la jeune auteure pose un regard
 acide et lucide sur le couple, le travail ou la famille.
La preuve en deux acteurs, dix personnages et dix-sept rounds, avec « Ring ».

Retenez bien ce nom : Léonore Confino. A 31 ans, cette auteure de théâtre à la plume singulière pose un regard terriblement lucide et acide sur notre époque. Son écriture vive, subversive, résolument moderne, suscite le rire et l'effroi. Jusqu'à tendre un miroir corrosif et salutaire sur notre quotidien. Après Building, l'un des succès mérité du dernier festival off d'Avignon, dans lequel elle dépeint avec force le cynisme du monde de l'entreprise, Léonore Confino signe Ring, dix-sept rounds percutants sur le couple dans tous ses états (Le Monde)
BILLETREDUC :

Super
"Superbe représentation avec

des comédiens excellents !
A voir sans hésitation et sans modération"
Ils sont excellents
10/10

Bien qu'assistant à une "première"
j 'ai été totalement charmée par le jeu drôle,
sensible, agressif ou...délicieux de deux acteurs
totalement fondus dans leur personnage.
A voir et à revoir...quelle très belle soirée !

Vivement recommandé !
10/10

 Excellent Une très belle interprétation .
Un pur moment de plaisir d'assister a cette pièce.

Réservez votre billet !
10/10

"Ring" est une pièce rythmée et intelligente.
Une vraie bulle d'air loin de tous clichés sur les couples.
La mise en scène est percutante,
le texte est fin et les comédiens excellents.
A voir absolument !

RING
9/10

 Magnifique pièce drôle et intelligente abordant
avec légèreté mais aussi humour parfois grinçant
les rapports de couple à la recherche d'un perpétuel équilibre.
Interprétation brillante des 2 acteurs
dans une mise en scène sobre mais lumineuse.
Un très beau moment de théatre .

SUPER SOIREE
9/10
 On a passe un très bon moment Texte caustique
très bien interprété dans un décor très sobre
MARS 2018

Vendredi 16 Mars 20h.30
Samedi 17 Mars 2018 à 20h.30
et Dimanche 18 Mars à 17h.30

CREATION 2018

ACQUAFORTÉ THÉÂTRE
présente
"Écrivain raté"
d'après le récit de Roberto Arlt
AVEC
Julien Assié, Facundo Melillo

Après un premier succès, un écrivain s'aperçoit avec terreur que l'inspiration l'a
déserté. Ses ambitions vont être guidées par la volonté, l'orgueil,
 l'envie et la frustration d'un homme
qui tente par tous les moyens de reconquérir sa gloire  perdue.


Drôle, macabre, ironique et contradictoire, le récit de Roberto Arlt nous plonge
dans les labyrinthes de la création littéraire.
« l'écriture a en lui une fonction de remède, d'acide révélateur, de lanterne
magique en projetant les unes après les autres les plaques de la ville maudite avec
ses hommes et femmes condamnés à vivre en un permanent maraude de chiens
rejetés par des concierges et des propriétaires.
De son incohérence, de ses faiblesses, naîtra toujours l'interminable, indestructible
force de la grande littérature.»
Julio Cortazar

dans le prologue des oeuvres complètes de Roberto Arlt
Titre: Écrivain raté
Auteur: Roberto Arlt
Traduction, adaptation et mise en scène: Facundo Melillo
Distribution: Julien Assié, Facundo Melillo
Musique: Julien Assié
Création Lumière: Gabriel Bosc
Direction d'acteur: Jean Bard
Durée: aprox. 50 min, à partir de 12 ans



Quelques mots sur l'auteur
Roberto Arlt (1900-1942) écrivain, dramaturge, journaliste et inventeur naît à
Buenos aires, capitale de l'Argentine.
Il est, avec Jorge Luis Borges, l'un des écrivains de la première moitié du XX
siècle le plus reconnu en Argentine.
Pionnier de la littérature urbaine argentine et latino américaine, avec une écriture
sombre et des personnages complexes et terrifiants mais qui ne manquent pas
d'absurdités et d’humour. Grâce à cela plusieurs critiques l'ont surnommé le «Le
Dostojevski sud-américain»
Ses pièces reflètent avec une cruauté savoureuse l'homme contemporain, désespéré
dans une société industrielle.
Auteur de Le jouet enragé, Les sept fous, Lance-flammes ainsi que de nombreuses
pièces de théâtre comme 300 millions ou Saverio le cruel.
Ces pièces sont aujourd'hui peu connues en France car la plupart sont inédites en
langue française.
Écrivain raté est issu d'un recueil de neuf contes, nommé «Le Petit Bossu» écrit en
1933.


Note
L'idée de faire un triptyque des pièces de Roberto Arlt se baladait depuis quelque
temps dans mes pensées. La découverte du récit «Écrivain raté» fut un tremplin
direct pour commencer ce triptyque.
Mais pourquoi Arlt?
Je dois avouer que j'ai toujours admiré les artistes dits «maudits», rejetés, interdits,
controversés et incompris.
Peut-être parce que je les vois comme des bouffons borderline qui se moquent de
nos valeurs et les remettent en cause.
Peut-être parce que ses expériences de vies, souvent extrêmes, sont indissociables
des ses oeuvres, ou simplement parce qu'elles sont d'une «sincérité cinglante».
L'écriture de Arlt est sauvage. La critique de l'époque (surtout les écrivains de la
classe bourgeoises) reprochaient à Arlt son manque d'études (il n'avait pas fini
l'école primaire) et son langage cru avec des mots de mal vivants de la ville de
Buenos Aires.
Dans le prologue de «Lance-flammes» continuation de la nouvelle «Les Sept fous»
Arlt écrit:

«On dit de moi que j’écris mal. C'est possible. De toute façon, je n'aurai pas de
difficulté à citer des nombreuses personnes qui écrivent bien et qui sont lus
uniquement par des membres de leur famille»
Certainement, il n'avait pas la précision chirurgicale de Jorge Luis Borges pour
condenser les concepts les plus compliqués en une ou deux phrases...
En revanche, il était capable de dépeindre des situations jamais écrites avant lui
dans la littérature argentine et latino américaine.
C'est pour cela que son écriture contient des traces de feuilletons, de magazines de
science et sa structure est, pour ainsi dire, chaotique pour les écrivains
conservateurs de l'époque.
Il est l'un des premiers écrivains argentins à détailler la marginalité et dénoncer
l’aliénation de l'homme face à l'industrialisation.


Le récit
Toute création est stimulée par une volonté qui doit faire face à toute sorte de
doutes, d'impasses et d'insécurités. Ses obstacles la mènent parfois à l’échec.
Le protagoniste du récit essaye par tous les moyens de créer une oeuvre littéraire. Il
croit excessivement en lui avec un mégalomanie exaspérée.
Le récit est à la première personne et le nom du narrateur reste inconnu pour le
lecteur. Cette particularité confond l’écrivain avec l'auteur.
Dans son univers nous remarquons souvent la planification d'un concept.
Planification qui laisse entrevoir l'absurde existence de chaque personnage.
Un plan que ses personnages développent pour combattre l'ennui comme dans la
pièce théâtrale «Saverio le cruel», s'échapper de la réalité comme dans «300
millions» ou réaliser une transgression par désarroi, comme dans «Les Sept Fous»
sa nouvelle la plus reconnue.
Cette fois la planification de Arlt nous fait voyager dans les entrailles d'une
création littéraire.
Mais qu'est-ce qu'un «raté»? Aux yeux de qui?
Dans l'actualité médiatique la réussite artistique est montrée (sauf rares exceptions)
avec une forte apologie de l'argent car elle doit être avant tout rentable...
La presse publie régulièrement le classement des meilleures ventes, des meilleures
entrées, comme un palmarès où l'excellence se mesure sur l'échelle du profit.
Et les «ratés»? Où sont-ils ? Qui sont-ils?
«Je suis persuadé que personne n'osera nier que les aigres chemins de l'échec sont
extrêmement intéressants.» écrit Arlt.
Oui, ceux qui n'ont pas des grands panneaux de publicité effréné. Ceux qui n'ont
pas l'adulation de la critique artistique ni l'acceptation des leurs propos considérés
«politiquement incorrectes» ou tout simplement ceux qui n'aspirent pas au poste de
vedette du show business......


Mise en Scène
La transposition d'un récit sur la scène théâtrale est toujours délicate.
Comment trouver corps avec ce texte? Comment trouver les actions et les
contrastes d'un texte qui se suffit en lui même?
Je risque de me péter la gueule, de me planter, de rater…
C'est peut-être ça qui me motive finalement...le risque?
Pas seulement..
.
....................................................................
Mon objectif principal est de pouvoir traverser l'intention du texte sans enfermer la
pièce uniquement dans les mots. Pour cela j'ai réalisé une adaptation du texte
original à fin de placer l'action dramatique et la musique au centre du projet.
Ainsi l'interaction entre le publique, le musicien et le comédien trouve des appuis
dans des techniques du théâtre forum, la performance, où tout simplement les
rapports d'un concert de musique actuelle.
Autre difficulté est la traduction. Roberto Arlt en Français!!?
J'ai remarqué que peu d'oeuvres de Roberto Arlt ont été traduites en langue
française. Il m'a paru donc dangereusement intéressant de pouvoir l'amener sur la
scène française.
.
Probablement sera t-il aussi dangereux pour le spectateur français de connaître un écrivain comme lui...
Avec cette création je souhaite mettre à jour le propos fort de ce texte qui demeure
d'une actualité étonnante bien que l'auteur l'ait publié pour la première fois dans

une époque bien différente de la nôtre (Argentine 1933).
Cet aspect prouve la force
pérenne et universelle qui se trouve dans écriture de Arlt



Vendredi 16 Mars 20h.30
Samedi 17 Mars 2018 à 20h.30
et Dimanche 18 Mars à 17h.30
MARS 2018


SAMEDI 24 MARS à 20H.

CONCERT UNIQUE 

BARBARA

" Soleil Noir "
MANUEL JANEL et
STEPHANE MONDINO







Duo en hommage à Barbara 


Manuel est un cas, moments envoûtants, 
émotion assurée. 
On est séduit par sa folie lucide, 
nous sommes bouleversés 
par sa sensibilité profonde et simple. 
Duo superbe d'énergie remplie d'émotions, 
d'humour et de tendresse.





L'aigle noir, 
mourir pour mourir, 
mon enfance, 
Göttingen, 
ma plus belle histoire d'amour, 
Dis quand reviendras-tu ?, 
De jolies putes vraiment, 
Sables mouvants, 
Soleil Noir... etc.

Stéphane Mondino au piano.








SAMEDI 24 MARS à 20H.




SAMEDI 24 MARS à 20H.









MARS 2018

Vendredi 30 Mars à 20H.30

Samedi 31 Mars à 20H.30

"MONTSERRAT"

D'EMMANUEL ROBLES

La Compagnie  le  Veau des Champs présente :

                                                            

  Montserrat ou la Manipulation, 

                                                                      d’Emmanuel Roblès

L’action se passe en Amérique latine, au Venezuela, 
occupé en 1812 par les Espagnols,  qui , avec les Portugais, 
ont colonisé l’Amérique du Sud.  
Voulant s’affranchir de cette occupation,
une armée de  « rebelles », animée  par Simon Bolivar, 
mène une guerilla désespérée, sans merci….. 
La répression espagnole est terrible :
Viols, massacres, pillages se succèdent. 

Le drame de la pièce nait de l’opposition féroce, 
au sein des Espagnols eux-mêmes, entre Montserrat,
officier dans l’armée espagnole, 
qui comprend et ressent l’éveil d’un peuple
à la liberté, et les pouvoirs que sont 
le Roi et l’Eglise catholique qui veulent,
  avec une implacable férocité, conserver au Venezuela
le statut espagnol de colonie et au peuple, celui d’assujetti.

La pièce, créée en 1948, par le Français Emmanuel Roblès,
a fait le tour du monde, jouée en plus de 20 langues. 
Elle est l’image de son temps coincée entre les relents du nazisme , 
des haines tenaces issues de la guerre civile en France,
 née de l’Occupation, et l’éveil des peuples  
avec les guerres coloniales qui l’accompagnent, en Indochine,  
en Algérie ou ailleurs, source de haines encore,  pour longtemps.

La Manipulation…Pourquoi pas ? Tous ces êtres qui s’agitent
se manipulent entre eux  et sont manipulés….Par Qui ? ….. 
Pourquoi ?...Cette permanente Manipulation 
est celle aussi de Notre temps. Que signifie la Liberté ?  
A Vous d’en discuter…

 La Compagnie du Veau des Champs vient, avec Montserrat, 

de sortir du Vaudeville, mais….y reviendra….Ouf !
Son prochain spectacle : Cyrano !  Comédie musicale, 
née de Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand. 
Première, le 15 août, au Festival des 4 bourgs à Lapanouse de Cernon  , Aveyron.

Vendredi 30 à 20H.30

Samedi 31 à 20H.30

AVRIL 2018
CONCERT CHAÏCO
CABARET
DIMANCHE 1er AVRIL 2018 à 17H.30

A propos de Chaïco
Cette petite bonne femme mère de famille
travaille sagement 12h par jour
dans l'entreprise familiale jusqu'au jour
où elle découvre Louis Armstrong et « The Good Book ».

C'est alors que Chaïco naît à la musique et d'abord au jazz.
Elle devient sax ténor dans un trio de swing
avant d'intégrer une fanfare New Orleans
 pour des années jubilatoires et ... ambulatoires !




Mais c'est dans le chant qu'elle s'affirme,
d'abord en tant qu'interprète. Son domaine à elle,
c'est celui des mots : les mots écrits, les mots parlés,
les mots chantés, en français bien sûr, la seule langue
qu'elle connaisse sur le bout de ses cordes vocales.


Elle pose alors son regard de femme sur la poésie et
la truculence de Brassens, un regard tendre et plein d'humour,
qui fait pétiller le second degré des textes du grand Georges.

Accompagnée d'un trio de musiciens guitares et basse,
Chaïco se produit dans des festivals Brassens où elle remporte
 immédiatement un franc succès pour sa voix, sa vitalité,
sa présence sur scène et sa manière bien à elle
d'habiter les textes qu'elle interprète.



En 2012, elle rencontre le guitariste et compositeur
 Jean-Claude Brival, avec lequel elle tourne en duo
 dans la région de Sète pendant plusieurs années,
 interprétant les grands noms de la chanson française :
Brassens, Nougaro, Ferrat, Souchon et bien d'autres.

JC Brival lui propose de mettre ses textes en musique
et c'est ainsi qu'elle commence à écrire ses propres chansons,
des textes drôles, tantôt grinçants,
tantôt intimistes, mais toujours pleins de tendresse.


En 2016, sa rencontre avec Pierre Bordes,
producteur (Oreille en Vrac Productions)
mais aussi chef d'orchestre et multi-instrumentiste,
marque un tournant dans sa carrière. Il l'encourage
 à promouvoir ses compositions.
 Dès lors elle chante ses textes,
mis en musique par des compositeurs de talent.



Chaïco chante avec son coeur et avec son âme,
de sa voix de contre-alto, grave et limpide,
qui claque ou qui murmure. Elle vous entraîne
dans son univers et vous plonge irrésistiblement
dans les vagues de son inspiration
pour vous déconnecter du quotidien.
CABARET :
nouveau
spectacle en quintet ou en trio
Chaïco (chant, petites percussions),
Noël Letertre (piano, choeurs),
Pierre Bordes (flûte, saxo),
PierrePagès (batterie, percussions),
 Eric Salvinien (basse).


Paroles de Chaïco, musiques de Jacques Wegner et Jean-Claude Brival, arrangements de Noël Letertre.
AVRIL 2018


Vendredi 06 Avril 2018 à 19h.
Samedi 07 Avril 2018 à 19h.
et Dimanche 08 Avril à 16h.

" Bérénice 34-44 "


de Isabelle Stibbe 
Adaptation -  Interprétation :
Violette ERHART
mis en scène par Pierre-Olivier Scotto 

1934. Bérénice Kapelouchnik est une adolescente juive, 
passionnée de théâtre. 
Elle entre à la Comédie Française, 
mais la guerre éclate...

Elle finit par rentrer au conservatoire,
puis à la Comédie Française contre la volonté de son père.
Mais la guerre éclate, et tous les Juifs
doivent être expulsés de la Maison de Molière.

Durant cette période sombre de l'Occupation,
nous découvrons les travers
et les ambiguïtés de la Comédie Française
et de ses occupants :
Jacques Copeau, Louis Jouvet...

Dans ce seul en scène,
nous suivons cette comédienne
 dévorée par sa passion viscérale pour le théâtre,
qui préférera renier jusqu'à son nom, son identité,
pour rester sur les planches
plutôt que de céder au chantage du régime de Vichy. 

Le Saviez-vous ?

Isabelle Stibbe:
Prix Simone Veil 2013. 
Adapté pour la première fois et interprété par :
Violette Erhart


Auteur : Isabelle Stibbe 
Artiste : Violette Erhart
Metteur en scène : Pierre-Olivier Scotto

Vendredi 06 Avril 2018 à 19h.
Samedi 07 Avril 2018 à 19h.
et Dimanche 08 Avril à 16h.

AVRIL 2018


Vendredi 06 Avril 2018 à 21h.
Samedi 07 Avril 2018 à 21h.
et Dimanche 08 Avril à 18h.


" L'Homme qui
vendra le Monde "

écrit interprété
par MANUEL PAQUE

Metteur en scène :
Benoît DENDIEVEL



La rencontre brutale et hilarante entre 
le monde de l'argent et le monde de l'enfance...

"Allez gamin, on va faire un saut chez papi et mamie.
Ça fait longtemps que t'as pas eu tes étrennes...
oui, je sais, ça fait trois fois cette année
mais papi il a Alzheimer, faut profiter !"...
 


Un trader cynique et calculateur,
véritable produit des hautes sphères de la finance,
 se retrouve dans la classe de maternelle de son fils,
afin d'expliquer son métier...
à des enfants de quatre ans et demi
.




Entouré de doudous et autres objets insolites,
le personnage dépeint avec un humour noir et grinçant
le monde d'aujourd'hui, abordant nombre de thématiques actuelles :
croissance des inégalités, pouvoir de l'information,
dématérialisation de la monnaie...


Mais que se passe-t-il lorsque l'on découvre
progressivement que ce trader est en cavale,
et qu'il s'est visiblement réfugié dans l'école de son fils,
désormais encerclée par les forces de l'ordre ?




Que se passe-t-il lorsque le papa du petit Néron,
étouffé par des années d'actes froidset calculés,
le plonge progressivement en enfance ?
Un seul-en-scène nerveux et politiquement incorrect
qui fait grincer des dents autant qu'il fait rire aux éclats.


Vendredi 06 Avril 2018 à 21h.
Samedi 07 Avril 2018 à 21h.
et Dimanche 08 Avril à 18h.



Auteur : Manuel Paque 
Artistes : Manuel Paque
Metteur en scène : Benoît Dendievel 


Vendredi 06 Avril 2018 à 21h.
Samedi 07 Avril 2018 à 21h.
et Dimanche 08 Avril à 18h  

AVRIL 2018


Vendredi 13 Avril 2018 à 20h.30
Samedi 14 Avril 2018 à 20h.30
et Dimanche 15 Avril à 17h.30


Maupassant : 




"un goût de



 baisers


sous les étoiles "


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
de
 Guy de Maupassant
mis en scène 
par Anne Marlange



L'Amour toujours ! Du plus tendre au plus passionné, 
du premier amour si éperdu, si exalté, aux amours mortes...

Maupassant, dans ses Contes et Nouvelles,
sait, à l' occasion, allier gaîté, tendresse,
émotion ou légèreté, pour nous faire rire
ou vibrer à l'unisson de ses personnages,
bourgeois nantis du XIXe siècle.
 

Dans un décor et une mise en scène raffinés,
Anne Marlange, totalement fidèle au texte,
restitue toute la richesse,
l'humour savoureux et la finesse des quatre.


Nouvelles originales et inattendues,
qui composent le spectacle "Un goût de baisers sous les étoiles".



Tour à tour narratrice ou personnage, joyeuse ou émouvante,
elle joue l'amour fou, la tentation, la désillusion,
tous les ressorts du coeur humain que Maupassant dépeint si bien.
Auteur : Guy de Maupassant 
Artistes : Anne Marlange
Metteur en scène : Anne Marlange

Vendredi 13 Avril 2018 à 20h.30

Samedi 14 Avril 2018 à 20h.30

et Dimanche 15 Avril à 17h.30
AVRIL 2018

Spectacle jeune public

vacances scolaires

Samedi 14 Avril 2018 à 11h.
Dimanche 15 Avril 2018 à 11h.
Lundi 16 Avril
2018 à 11h.

Mardi 17 Avril 2018 à 11h.
Mercredi 18 Avril 2018 à 11h.
Jeudi 19 Avril
2018 à 11h.

Vendredi 20 Avril 2018 à 11h.



" La Grande






Lili Flamingo"



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


La grande Lili fait son show avec tous ses amis !


Gribouille la grenouille vient nous parler
d'une amie pas comme les autres,
une amie particulièrement grande !
 



Eh oui c'est un flamant rose, un oiseau sur échasses,
quelle classe ! Eh bien non, car même si être grand a plein d'avantages, notre grande Lili subit les moqueries incessantes de Billy le poisson.

Lili finit par avoir honte de sa taille.
Heureusement la cane blanche aveugle
et le gros bourdon pataud vont montrer l'exemple.
Quand on ose la vie est plus rose.


Un spectacle qui parle de la différence, du rejet,
des moqueries avec la complicité de marionnettes
 très attendrissantes et d'une comédienne sur échasses.

Auteur : Jasmine Dziadon
Artistes : Jasmine Dziadon
Metteur en scène : Jasmine Dziadon
AVRIL 2018

Spectacle jeune public

vacances scolaires


Samedi 21 Avril à 11h.
Dimanche 22Avril à 11h.
Lundi 23 Avril à 11h.
Mardi 24 Avril à 11h.
Jeudi 26 Avril à 11h.
Vendredi 27 Avril à 11h.
Samedi 28 Avril à 11h.
Dimanche 29 Avril à 11h.
Samedi 28 Avril à 11h.
Dimanche 29 Avril à 11h.

LALI
LES ETOILES


  • Rien ne va plus, les étoiles ont cessé de briller ! 
  • On dit que la petite Lali veut grandir ! 
  • Fini les tabourets pour attraper les objets sur l'étagère, 
  • ça suffit d'obéir sans cesse aux grandes personnes ! 
  • On dit aussi qu'il existe un soleil fainéant, 
  • une comète capricieuse et une fleur pour chaque étoile dans l'univers. 
  • Deux histoires qui n'auraient jamais dû se croiser... 
  • Et pourtant le soleil a besoin d'aide. 
  • Depuis quelques temps les étoiles ne brillent plus dans le ciel. 
  • Quelqu'un n'arrose plus leurs fleurs. 
  • Qui ? Pourquoi ?
  • °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  •  
  • L'univers n'a jamais autant été en danger ! 
  • Mais l'arrivée de Lali dans les étoiles va tout bouleverser... Serait-ce enfin le moment pour la petite fille de grandir ?


Samedi 21 Avril à 11h.
Dimanche 22Avril à 11h.
Lundi 23 Avril à 11h.
Mardi 24 Avril à 11h.
Jeudi 26 Avril à 11h.
Vendredi 27 Avril à 11h.
MAI  2018

2 représentations uniques
Samedi 5 MAI à 20H.30
Dimanche 6 MAI à 17H.30

" PETITS BOULOTS 

POUR VIEUX CLOWNS "
Compagnie de la Parlote
Philippe LEJOUR
Texte de MATEI VISNIEC
 avec PHILIPPE LEJOUR
J-L. Defives et J-L. Bacq

Texte de MATEI VISNIEC
 avec PHILIPPE LEJOUR
J-L. Defives et J-L. Bacq

Compagnie La Parlote


Nicolo, Filippo et Peppino ont formé
avec succès un inséparable trio de clowns.
Après des années de séparation,
ils se retrouvent à l'occasion d'une audition.
Après de courtes retrouvailles,
pleines de nostalgie, une lutte à mort
va se jouer entre les trois hommes.

Le texte va droit au coeur, il est émouvant,
intelligent, souvent drôle et toujours profondément humain.
Les personnages aussi attachants que détestables,
passent par toute une palette de situations
en alternant le rire et les larmes,
la naïveté et la plus grande fourberie,
l'état de victime et
celui de bourreau,
la plus grande cruauté et la plus grande tendresse.

À sa création, en 1999, la compagnie de théâtre "La Parlote",
 est composée d'enfants. Devenus adultes, pris par d'autres obligations,
ils s'éloignent doucement de la troupe.
En 2009, Philippe Lejour parle de virage pour La Parlote.
Quatre compères, dont lui, font vivre la compagnie
à travers notamment la pièce "Petit boulot pour vieux clown".

Fin mai 2010, après avoir joué une dizaine de fois le spectacle,
ils participent au festival de théâtre de Denain,
« presque par hasard ».
Ils remportent le Rotary d’or.

 

2 représentations uniques
Samedi 5 MAI à 20H.30
Dimanche 6 MAI à 17H.30
MAI  2018

 Vendredi 11 Mai à 20h.30
Samedi 12 MAI 
à 20h.30
Dimanche 13 MAI à 17h.30
"RAFAËL
LE CHAUVE"
Adapatation pour le Théâtre
de Jacques-Olivier DURAND

d’après le texte de Jacques Durand (Editions Verdier),
sur une idée de Daniel Saint-Lary

Mise en scène: Désiré SAORIN
Avec:
Anne Césard
Désiré Saorin
Collaboration artistique
Olivier Capelier
Voix off
Leïla Mebarek

« Où est la honte de fuir quand tu entends distinctement un toro t’annoncer qu’il va te faire des misères si tu continues à l’emmerder ? »


Dans les toutes premières années du vingtième siècle, l’Espagne, orpheline de son empire d’au-delà des océans, se choisit comme idole un matador sévillan imprévisible, chauve et dilettante, dont la carrière et la vie hésitèrent jusqu’au bout entre le sublime et l’absurde.
« Rafael el Gallo est un torero de l’irréparable, lumineusement insondable, un déserteur de première bourre, une comète inintelligible échappant à l’astrophysique et aux télescopes, un fervent de la dislocation, un hardi du sauve-qui-peut. Sa propre caricature.
Les histoires d’El Gallo déposent une fine poudre sur les récits de toros. »
Jacques Durand.

NOTE D’INTENTION

« Où est la honte de fuir quand tu entends distinctement
un toro t’annoncer qu’il va te faire des misères si tu continues à l’emmerder ? »

Après l’annonce de sa mort sur Radio Andalucia,
Rafael le Chauve dit le Coq renaît de ses cendres pour accomplir
un ultime acte de bravoure : râler une dernière fois
contre tous ces journalistes qui le qualifiaient
 de « torero insondable qui n’avait peur de rien ».

Peur de rien ! Lui qui a toujours revendiqué la peur face aux toros.
Peur de rien. Lui, capable de toréer cigare aux lèvres ou assis sur une chaise.
 Capable de toréer des zébus en Floride.
Mais aussi de fuir devant le danger et de sauter les barrières,
 comme il le fit à Nîmes lors d’une corrida désastreuse, en 1927.

Rafael, face à la peur du toro et de la mort,
comme chacun d’entre nous, face à nos démons ou à nos vies.



Quel bonheur d’être confronté à ce personnage haut en couleur,
 capable de tous les excès, mais aussi si fragile et si humain,
comme un reflet de notre condition humaine.
Un bonheur et un défi de porter à la scène sa roublardise,
sa truculence, sa mauvaise foi, le courage de ses lâchetés et son extrême sensibilité.

Et puis, comment ne pas faire le parallèle entre la peur du torero
 à l’heure de la corrida, et l’angoisse du comédien avant de monter sur scène ?

Pour évoquer cette vie tourmentée si riche en rebondissements,
j’ai demandé à Anne Césard de m’accompagner, dans le rôle de Lola.
Lola, sa soeur, danseuse de flamenco, femme et veuve de torero,
mais aussi confidente, mère, infirmière
et parfois l’ombre de Pastora Imperio, le grand amour de Rafael.
J’ai conçu ce spectacle comme un face à face intime avec le public.
Rafael et Lola chez eux, dans leur salon, à Séville.

Il pourra être joué dans tous lieux permettant cette intimité avec le public.
Un guéridon, deux chaises, une bougie, un éventail,
des cigares, une petite boîte à musique et, bien sûr, une bouteille de fino.

Pour la musique, un paso doble soutiendra Rafael
dans ses récits et ses souvenirs de triomphes et de déroutes,
une saeta de Manolo Caracol, gitan et parent de Rafael,
accompagnera les funérailles de Joselito,
le frère tant aimé et l’immense torero,
et l’air du toreador de Carmen jaillira de la petite boîte à musique
actionnée par Rafael, comme un dérisoire pied-de-nez à la vie.

Bien qu’espagnol et aficionado,
je souhaite avant tout un spectacle accessible à tous.
Rafael le Chauve possède une grande théâtralité,
picaresque, truculente, drôle et poétique… une véritable dimension humaine.
Désiré Saorin

Vendredi 11 Mai à 20h.30
Samedi 12 MAI 
à 20h.30
Dimanche 13 MAI à 17h.30


partenaires:

     

                    

    

THEATRE DU CARRE RONDELET


14 Rue Belfort - 34000- Montpellier  
tel :
04 67 54 94 19. ou  06 67 97 67 32  
carrerondelet@gmail.com
                            Théâtre - espace culturel -Montpellier                  
Bienvenus sur le site du  
Théâtre du Carré Rondelet  
*

                            Le Carré Rondelet Petit espace soigneusement  aménagé, 
                                                        le Carré se tourne résolument vers les créateurs qui font entendre la langue, le texte, le  mouvement  et la présence incarnés : 
                                                        du répertoire classique revisité,  aux écritures  modernes et contemporaines, et cela, sur tous les registres.  
                                                        Le Carré Rondelet  se veut un lieu dans lequel il est proposé d'accueillir, d'ouvrir et d'élargir  les horizons divers de la créativité théâtrale. 
                                   Ecoute, échange, confrontation des vues et des désirs  de scène, forum , jonction des appétits de  représentations, 
variété des offres de dramaturgies aux aspects de petit format et aux grandes et fortes ambitions.
 Le Carré Rondelet  se veut un espace tremplin qui permet de montrer des créations 
ou des projets au public, à la presse, aux programmateurs : 
pièces, lectures, montages créatifs présentés achevés ou au stade de recherche...

   
       
 Le Carré Rondelet accueille les propositions les plus diverses.  
Il met à disposition : salle, éclairage, sonorisation  au service  des imaginations dramarturgiques les plus larges.
 
Le Carré Rondelet s'adresse aux habitants des quartiers Rondelet-Clemenceau-Centre Ville et au delà 
à la Cité de Montpellier, à la Région, à.... l'International  (pourquoi pas?!!)
L'objectif à moyen terme et  de fédérer les énergies créatrices  autour du spectacle vivant de petite forme  
et cela par la constitution  dans les meilleurs délais d'un collectif de compagnies et d'associations. 
Déjà 4 compagnies de théâtre et de spectacle vivant nous ont rejoints..... Unir et agir  avec le Carré Rondelet.
 Le Carré Rondelet est aussi un espace de formation et d'initiation aux pratiques de l'art dramatique : 
cours - formation - stage de théâtre
 (renseignements)
 
"La Petite Comédie" revue fédérative des petits lieux, structures et 
compagnies à l'initiative du Carré Rondelet: demandez-la!
 



partenaires:

     

         

    


Certaines dates pourraient être modifiées - référez-vous au programme définitif ou appelez le Carré Rondelet  

Réservation conseillée

Notre jauge étant limitée, il est fortement conseillé de réserver vos places 

par Téléphone au: 04 67 54 94 19. ou  06 67 97 67 32    

Le règlement s’effectue sur place, 1/4 d’heure avant le début de la représentation.

Attention ! nous ne prenons pas la carte bleue !

tel : 0467549419  ou 0667976732 

carrerondelet@gmail.com


les rendez-vous "philo" du 
Carré Rondelet Théâtre - Espace culturel
"Duo Philo - Débat filé"
régulièrement
 
*

Cours de théâtre
ATELIERS THEATRE
 
Atelier d’apprentissage des techniques du jeu théâtral : 
travail sur le corps comme outil principal du comédien, 
la voix, l’espace scénique (frontière scène/salle),
 l’improvisation... 
Ces exercices amèneront à la création 
d'un spectacle de fin d'année.

A partir du 1er octobre
Adhésions :  300 euros l'année  + 20 euros : adhésion
Minimum 8 participants, maximum 12



Depuis Mars 2010, la Compagnie du Visage (résidente au Carré Rondelet) 
vous propose des rendez-vous de spectacles, créations, animations...